Clivage des Consciences

Nous sommes le 31 décembre, ce soir nous devrions fêter nombreux le nouvel an. Si possible dans l’apaisement, la bienveillance. Sans omettre la réconciliation avec soi, avec autrui.

Je décide et cesse sur le champ d’écouter et céder aux discours querelleurs  qui invite à toute forme de discorde ou de violence.
Pourtant cela ne semble pas si simple en chacun de nous.
Ne suffirait-il pas pas d’essayer? Continue la lecture

Sème ta Zad

Suite à cette semaine pluvieuse et si riche en rencontres, nous avons pu découvrir entre autre multiples activités, quatre projections édifiantes.

  • « Ne vivons plus comme des esclaves » à l’accueil de la Zad le 26/11 ne Yanis Youlountas . Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traverse le continent dévasté : « Ne vivons plus comme des esclaves » (prononcer « Na mi zisoumé san douli » en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la résistance grecque diffuse, jour après jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthousiasme et d’utopies en marche, venu de la mer Égée. Site officiel: http://nevivonspluscommedesesclaves.net/, et sur Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=rpqk24qvoR4
  • « ¡G.A.R.I.!  » en présence du réalisateur Nicolas Réglat, ses parents participèrent à cet élan!  le 28/11 toujours à l’accueil. Espagne, septembre 1973. Cinq membres du M.I.L. (Mouvement Ibérique de Libération) risquent d’être condamnés à mort par la justice franquiste. En France, plusieurs groupes d’activistes décident alors d’unir leurs forces dans un réseau appelé G.A.R.I (Groupes d’Action Révolutionnaire Internationalistes). http://a-parts-distribution.com/gari/ ou http://www.avoir-alire.com/g-a-r-i-la-critique-du-film
  • « Pas Lieu d’être» avec le réalisateur Philippe Lignières, le 29/11 à la maison du Berger. Salle remplie de curieux pour cette riche soirée. L’hélicoptère de la gendarmerie a survolé, en pleine nuit, la zone de très près pendant trop longtemps, why? Un film qui montre comment la ville se transforme, quand les bancs publics se hérissent d’interdits, la ville perd son rôle de creuset. Site officiel: http://philippelignieres.wordpress.com
  • « Les Dé-Tracteurs » de Jean-Louis Cros, sur le plancher de la nouvelle médic le 30/11. Outre que tous cultivent « bio » dans le même coin du Tarn, trois couples d’agriculteurs ont un autre point commun: ils pensent que l’âge du tout pétrole est révolu et attèlent les chevaux de trait, les vaches pour travailler la terre. https://www.youtube.com/watch?v=bzhTupqke7U

Continue la lecture

Tacite coalition

La tacite coalition … Les populations étant soumises à une instruction ciblée et autres outils de propagandes civiles, publicitaires et religieuses, deviennent dociles et serviles car partiellement privés de discernement et de leur désir ou capacité de penser.
Ainsi éduquée , une cohorte d’ouvriers, d’enseignants et d’ingénieurs (etc…) besogneux bâtissent le château-système. La remise en cause de cet ouvrage qui s’auto-construit est habituellement saisie comme un danger. Le groupe constitué de mille âmes-histoires se montre hostile aux changements trop radicaux, persuadé de protéger le juste.
Enfin tous, plus ou moins soldats armés de leurs ignorances, défendent les bases de ce château prolifique bâti sur les fondations douteuses de leurs croyances à des fins viles et mercantiles …
C’est sans compter sur les multiples êtres libres, singuliers et curieux qui se rebellent contre une auto-discipline perçue comme un déchirement de liberté fondamentale.
Dans un coeur libre, toute mutation est conçue comme un immense espace de créativité.
Prends soin de ton enfant intérieur et nourris-le de tes meilleures pensées.
Joins les actes à ta parole. Porte sur toi-même et sur le monde, un regard sans haine.
En ton cœur profond, que sens-tu en toi qui puisse te rendre si vivant?