Je lutte donc je suis

Faisant suite au film « Ne Vivons Plus Comme des Esclaves » , Maud et Yanis Youlountas préparent un nouveau film sur la lutte en Grèce, en Espagne et ailleurs, mais surtout l’éveil à ce qui peut bel et bien arriver dans toute l’Europe.

La dégradation des fondations sociales, la mutilation de notre environnement naturel ont débutées il y a déjà quelques bonnes dizaines d’années. Les diverses formes de pub, les multiples méthodes propagandistes et les médias dominants nous endorment quotidiennement et détruisent nos structures mentales, elles s’y affairent dans l’insouciance et l’incrédulité de chacun de nous.

S’il vous plait: Abandonnez votre confiance complice et dangereuse . Rester curieux, c’est plus de vie dans le coeur de chacun .

Continue la lecture

Clivage des Consciences

Nous sommes le 31 décembre, ce soir nous devrions fêter nombreux le nouvel an. Si possible dans l’apaisement, la bienveillance. Sans omettre la réconciliation avec soi, avec autrui.

Je décide et cesse sur le champ d’écouter et céder aux discours querelleurs  qui invite à toute forme de discorde ou de violence.
Pourtant cela ne semble pas si simple en chacun de nous.
Ne suffirait-il pas pas d’essayer? Continue la lecture

Sème ta Zad

Suite à cette semaine pluvieuse et si riche en rencontres, nous avons pu découvrir entre autre multiples activités, quatre projections édifiantes.

  • « Ne vivons plus comme des esclaves » à l’accueil de la Zad le 26/11 ne Yanis Youlountas . Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traverse le continent dévasté : « Ne vivons plus comme des esclaves » (prononcer « Na mi zisoumé san douli » en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la résistance grecque diffuse, jour après jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthousiasme et d’utopies en marche, venu de la mer Égée. Site officiel: http://nevivonspluscommedesesclaves.net/, et sur Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=rpqk24qvoR4
  • « ¡G.A.R.I.!  » en présence du réalisateur Nicolas Réglat, ses parents participèrent à cet élan!  le 28/11 toujours à l’accueil. Espagne, septembre 1973. Cinq membres du M.I.L. (Mouvement Ibérique de Libération) risquent d’être condamnés à mort par la justice franquiste. En France, plusieurs groupes d’activistes décident alors d’unir leurs forces dans un réseau appelé G.A.R.I (Groupes d’Action Révolutionnaire Internationalistes). http://a-parts-distribution.com/gari/ ou http://www.avoir-alire.com/g-a-r-i-la-critique-du-film
  • « Pas Lieu d’être» avec le réalisateur Philippe Lignières, le 29/11 à la maison du Berger. Salle remplie de curieux pour cette riche soirée. L’hélicoptère de la gendarmerie a survolé, en pleine nuit, la zone de très près pendant trop longtemps, why? Un film qui montre comment la ville se transforme, quand les bancs publics se hérissent d’interdits, la ville perd son rôle de creuset. Site officiel: http://philippelignieres.wordpress.com
  • « Les Dé-Tracteurs » de Jean-Louis Cros, sur le plancher de la nouvelle médic le 30/11. Outre que tous cultivent « bio » dans le même coin du Tarn, trois couples d’agriculteurs ont un autre point commun: ils pensent que l’âge du tout pétrole est révolu et attèlent les chevaux de trait, les vaches pour travailler la terre. https://www.youtube.com/watch?v=bzhTupqke7U

Continue la lecture

Tacite coalition

La tacite coalition … Les populations étant soumises à une instruction ciblée et autres outils de propagandes civiles, publicitaires et religieuses, deviennent dociles et serviles car partiellement privés de discernement et de leur désir ou capacité de penser.
Ainsi éduquée , une cohorte d’ouvriers, d’enseignants et d’ingénieurs (etc…) besogneux bâtissent le château-système. La remise en cause de cet ouvrage qui s’auto-construit est habituellement saisie comme un danger. Le groupe constitué de mille âmes-histoires se montre hostile aux changements trop radicaux, persuadé de protéger le juste.
Enfin tous, plus ou moins soldats armés de leurs ignorances, défendent les bases de ce château prolifique bâti sur les fondations douteuses de leurs croyances à des fins viles et mercantiles …
C’est sans compter sur les multiples êtres libres, singuliers et curieux qui se rebellent contre une auto-discipline perçue comme un déchirement de liberté fondamentale.
Dans un coeur libre, toute mutation est conçue comme un immense espace de créativité.
Prends soin de ton enfant intérieur et nourris-le de tes meilleures pensées.
Joins les actes à ta parole. Porte sur toi-même et sur le monde, un regard sans haine.
En ton cœur profond, que sens-tu en toi qui puisse te rendre si vivant?

TUER POUR LA CROISSANCE

Je vous propose ce texte du groupe MARCUSE (Mouvement Autonome de Réflexion Critique à l’Usage des Survivants de l’Économie) en lien ICI: http://jefklak.org/?p=1308

Début de citation: <<Un jeune homme de 21 ans est mort dans la nuit du 25 au 26 octobre à Sivens. Personne ne conteste plus désormais que c’est une grenade offensive – une arme de guerre – lancée par un gendarme mobile qui l’a atteint et tué sur le coup. Moins de 48 heures plus tard, la presse et l’élite politique du pays divulguaient les résultats d’un rapport d’experts, qu’elles connaissaient depuis plusieurs jours et qui éreintait le projet de barrage sur le ruisseau du Testet …>>

Outils pour comprendre

Lire la savoureuse lettre de soutien du collectif Zad Aveyron

Nous, comités ZAD Aveyron, sommes ici en délégation à la ZAD du Testet pour vous porter la sommes de 873 euros et 7 centimes, prélevée par nos soins lors d’un péage gratuit réalisé le 11 novembre au viaduc Eiffage de Millau. Nous apportons aussi avec nous 3 camions de matériel (2 poêles à bois, de nombreux outils, des
matelas, des bottes et chaussures, des arbres fruitiers, etc…) afin d’augmenter le confort de l’habitat dans la vallée cet hiver.
Inutile de vous dire que nous nous faisons doublement violence. D’une part, nous contrarions notre avarice séculaire, d’autre part, nous bousculons des siècles et des siècles de défiance ente voisins, nous balayons ce trait majeur de l’identité aveyronnaise : le mépris du Tarnais, la raillerie des doryphores. Par ce geste de solidarité élémentaire, nous ne prétendons pas seulement aider les inculpés et réconforter les prisonniers du mouvement. Continue la lecture

La Bas Si j’Y Suite …

http://www.la-bas.org/
Robin est fier de porter ce Tee-Shirt

http://www.la-bas.org/

Je n’ai pas pu m’empêcher de partager ces deux vidéos

  • Daniel Mermet en hommage à Rémi Fraisse pour les 20 ans des Ogres de Barback , sur http://www.la-bas.org

Pour avoir de l’info qui ne sera pas polluée ou au service des annonceurs publicitaires ou institutionnels. Cela vaut très probablement de payer cette indépendance: je vous invite, tout comme vous pourriez le faire avec Médiapart ou Reporterre, à consulter la page du site de Daniel Mermet La Bas Si J’Y Suis : delatrappealatoile

  • La politique du pire (2014). Frédéric Lordon est un économiste et philosophe français né le 15 janvier 1962. Il est directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de sociologie européenne (CSE). Il est membre du collectif « Les Économistes atterrés »

Samedi 22 Novembre à Albi…

… Et ailleurs, dans quelques dizaines de villes de France, se tenaient des rassemblements ou des manifestations, qui faisant suite à la mort de Rémi Fraisse, viennent appuyer une réflexion et la désapprobation la plus totale sur l’expression des récentes violences policières.

Pour ma part je me suis rendu à Albi pour un rassemblement inédit, calme. Certes, à quelques encablures de la place où se tenaient environ deux cent participants, à ajouter les curieux et les badots tendant une oreille attentive à ce qui se disait, se tenaient en effet « discrètement » une quinzaine de policiers en civil. Que s’est-il réellement passé ici? Des échanges de témoignages vécus sur les violences policières, des textes recommandés par quelques élus et autres voix n’osant ou ne pouvant pas s’exprimer sur place. Et une dame venu courageusement au beau milieu de nous tous pour défendre les misères que des individus rebelles peuvent faire subir aux forces de l’ordre …. Il y a Force, il y a Ordre. Un ordre dogmatique, ou bien l’injonction de faire ou de ne pas faire? Passons . Cette grande dame avec qui nous avons pu longuement échangés après sa prise de position. Je souhaite partager un certain nombre de ces témoignages oraux, qui, si vous gardez votre oreille attentive, si vous ne blâmez pas avant d’avoir tout entendu, vous toucherons très certainement au plus profond de votre émotion .

Un premier témoignage, celui de Yannick:

Celui de Aurore, étant sur place, je pourrai en faire le même récit:

D’autres vont suivre dès que je les aurais chargés sur le site, patience…